Attentat Nice: Feux d’artifice de la promenade de l’horreur

Le feu d’artifice de ce 14 juillet 2016, vient de se terminer, dans la chaleur de la ville de Nice. Il est environ 22h45. Il y a  foule sur la promenade des Anglais. Environ 30 000 personnes sont rassemblées en cet instant. Venant d’assister à cet évènement tellement classique dans l’hexagone, un des préférés des Français, qui s’y rendent depuis des décennies, en Famille. C’est la joie, les gens ont les yeux encore pleins  de ce merveilleux spectacles, de ces couleurs. Malheureusement, pour certains, ils l’ignorent, mais leurs yeux, vont bientôt se fermer, à jamais.

Soudain l’indescriptible ce produit. Panique, cris, angoisse, horreur. Un homme et son camion blanc de 19 tonnes, vont changer la donne, dans un bain de sang.

S’étant élancé de nulle part, à grande vitesse, il fonce sur la foule, dans l‘instant, certains tentent des actes désespérés, pour essayer de le stopper, un homme se jette même en scooter sous les roues avant du camion. Mais rien n’y fait. Il fauche, pulvérise tout, sur son passage. Quelques personnes sont épargnés, ayant réussi malgré tout, à enjamber le parapet de la promenade, se jettent en contrebas sur la plage pour échapper au véhicule fou. C’est un carnage et cela sur deux kilomètres.

En roulant, le conducteur tire à plusieurs reprises des coups de feu du haut de sa cabine, avec un pistolet, en direction de policiers. Deux ripostent, il roule encore sur 300 mètres. Les policiers l’abattent. Pour lui, c’est fini, pour beaucoup cela ne fait que commencer.

Parmi les victimes, des enfants, des adolescents, des Niçois, des vacanciers, de très nombreux étrangers…

De nombreuses personnes jonchent le sol. Les chiffres  sont terribles, il y a 84 morts, dont une dizaine d’enfants et d’ados, plus de 200 blessés, dont beaucoup sont hospitalisés,  28 seraient en réanimation. Le pronostic vital est engagé pour 19 personnes. Sans oublier le millier de personnes traumatisées.

Il en suivra, que le chef de l’État décrétera trois jours de deuil national, samedi, dimanche et lundi. Et que l’état d’urgence sera prolongé de trois mois dans le pas.

La section antiterroriste du parquet de Paris s’est saisie de l’enquête, aujourd’hui, après quelques jours, selon le procureur de la République de Paris, l’enquête met en lumière le « caractère prémédité » de cet acte.

Les investigations ont notamment prouvé que le tueur, Mohamed Lahouaiej Bouhlel, avait fait des repérages sur la Promenade des Anglais. Avant d’entrer en contact avec la société de location du camion dès le 4 juillet.

« Le terroriste a aussi été filmé le 12 juillet, au volant du camion sur la Promenade des Anglais. On le voit traverser la ville, puis il se gare devant le Negresco mettant ses warnings en marche, puis repart dans l’autre sens. »

Il y revient le lendemain vers 22 heures et effectue le même trajet.

Mohamed Lahouaiej Bouhlel, présentait un intérêt récent pour la mouvance islamiste radicale

En huit jours, il s’était laissé pousser la barbe, lui donnant une signification religieuse. Disant ne pas pouvoir comprendre pourquoi Daesh (le groupe djihadiste État islamique) ne pouvait pas prétendre à un territoire », selon  le procureur devant la presse, précisant que le tueur faisait des recherches quasi journalières de sourates du Coran et de photos de cadavres en lien avec l’islam radical, comme les fusillades d’Orlando et de Dallas, ainsi que sur l’attaque de Magnanville. Éléments recueillis grâce à l’exploitation de son ordinateur. Il faisait également des recherches sur des vidéos montrant des accidents de la route.

Attentat Nice: Feux d’artifice de la promenade de l’horreur
Noter cet article
Attentat Nice: Feux d’artifice de la promenade de l’horreur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *