Deux policières blessées au visage à la machette à Charleroi

Un homme « criant Allah akbar a blessé à la machette  » deux policières à Charleroi dans le sud de la Belgique. Il a été abattu par les forces de l’ordre, dans un contexte de menace terroriste persistante en Belgique comme dans les pays voisins.
C’est une troisième policière présente, qui a ouvert le feu, abattant l’assaillant. Il est décédé plus tard à l’hôpital.
Dans la soirée, interrogé par la chaîne RTL-TVI, le Premier ministre belge Charles Michel a déclaré que l’auteur n’avait pas encore été identifié, mais que cet acte semble être de nouveau une attaque avec une connotation terroriste ».
Après avoir annoncé que l’homme à la machette était toujours en vie, la police de Charleroi a finalement confirmé sur son compte Twitter, son décès.
L’agresseur est arrivé vers 16H00 devant l’hôtel de police, où deux policières étaient en faction, il a immédiatement sorti une machette d’un sac de sport qu’il portait et leur a porté des coups très violents au visage, tout en criant Allah Akbar (Dieu est grand).
Les deux policières sont hors de danger, une des policières a été atteinte à hauteur du visage, tandis que sa collègue n’était que très légèrement touchée.
Le niveau d’alerte terroriste en Belgique, est  au niveau 3 (correspondant à une menace possible et vraisemblable) sur une échelle en comprenant quatre.

Deux policières blessées au visage à la machette à Charleroi
Noter cet article
Deux policières blessées au visage à la machette à Charleroi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *