Prise otages mortelle dans église Saint-Étienne-du-Rouvray

En pleine messe, deux hommes armés sont entrés par la porte arrière de l’église de la ville, de Saint-Étienne-du-Rouvray, situé en région Normandie, en criant, selon des témoins « Daesh »!.. En plus du prêtre, qui célébrait l’office, étaient présents dans l’église, deux religieuses et deux fidèles.
Une prise d’otages a alors eu lieu,  d’où il ressort que le prêtre, le père Jacques Hamel âgé de 86 ans, ordonné prêtre en 1958, a été égorgés. Trois otages ont également été blessé, un d’eux serait entre la vie et la mort.
L’assaut a été donné vers 11 heures par la Brigade de Recherches et d’Intervention de Rouen.

Les forces de l’ordre sont intervenues rapidement, bouclant le quartier.

Vers 11 heures,  la Brigade de Recherches et d’Intervention de Rouen (BRI), a donné l’assaut, abattant les preneurs d’otages alors qu’ils sortaient de l’église armés de couteaux.
Le président François Hollande, son ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve,le président de la région, Hervé Morin et Le vicaire général de Rouen, Philippe Maheut,se sont rendu sur la place,sur les lieux du drame. L’archevêque de Rouen, Mgr Dominique Lebrun, qui participait aux Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) en Pologne, prévenu, a quitté précipitamment Cracovie pour venir se recueillir sur les lieux du drame.
C’est la section antiterroriste du parquet de Paris qui a été saisi de l’enquête, qui sera diligentée par la sous-direction antiterroriste (SDAT) et la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).
Les autorités ont mis en place une cellule psychologique à la mairie de Saint-Etienne-du-Rouvray.

Dernière minute: Les deux terroristes seraient originaires pour l’un de Saint-Etienne-du-Rouvray et  pour l’autre de la commune voisine d’Elbeuf. Selon l’AFP et I-télé, un des deux homme était fiché « s », donc connu des services anti-terroriste… Suite à une tentative de rallier la Syrie en 2015, il avait été mis en examen pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste, à son retour. Il avait été placé en détention provisoire et enfin libéré sous bracelet électronique. On peut se poser des questions !

L’État islamique a revendiqué cette attaque, affirmant que l’attaque avait été exécutée par deux de ses « soldats », selon l’agence Amaq, organe de communication de l’organisation jihadiste.

Prise otages mortelle dans église Saint-Étienne-du-Rouvray
Noter cet article
Prise otages mortelle dans église Saint-Étienne-du-Rouvray

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *