TCSP une piste cyclable à 380 millions d’euros, en Martinique on aime le vélo

Pour réduire les embouteillages, en Martinique on n’a pas de pétrole, mais on a des idées. A coup de millions de pépettes, on a construit un tramway, à pneus, il ne s’appelle pas désiré, mais TCSP. Des cerveaux volumineux se sont penchés sur le problème et après avoir dû se ronger les ongles un paquet de fois, ils ont pondu au bout d’une quinzaine d’années, l’idée du siècle : Le TCSP ou Transport Collectif en Site Propre.

C’est quoi cette bête ?  C’est un système de transport public qui circule, exclusivement sur une voie qui lui est réservée, oui, un peu comme le train.

Pour faire fonctionner ce service, on utilise un tramway sur pneus, où plutôt un B-H-N-S !  Non ce n’est pas un philosophe spécialiste de l’humanitaire connu, mais c’est un double bus, un peu style l’accordéon d’Yvette Horner et doubles burger du clown anniversaire. Son vrai nom, pour les intelligents, c’est Bus à Haut Niveau de Service, bestiole qui apporte au transport urbain, ce que la saucisse Herta apporte à la gastronomie Française.

C’est quoi le but du TCSP ? C’est d’offrir un transport Collectif aux usagers et de régler quelques problèmes de circulation sur l’ile, en utilisant un service de Bus customisés

Bus qui seront censés offrir un service supérieur aux bus conventionnels (Pour le prix cela serait bien !).  Sur le papier, c’est associer une fréquence soutenue à une amplitude d’horaire élevée, être desservi par un maximum de stations le long du parcours et prendre le titre de transport (oui, c’est payant, le rêve) grâce à un système de billetterie automatique sur les quais. Le tout en fournissant un super confort aux passagers (et même une facilité d’accès aux personnes à mobilité réduite). Mais cela a l’air d’être très cool. Ouf, fini !

Bilan du rêve à roulettes… “Le présent accouche, dit-on, de l’avenir. ” (Voltaire)

Donc il y aura 14 bus accordéons, 14 km de voies express, sur l’axe Ducos/Fort-de-France et des prévisions de rendement  de  3 à 6 millions de voyageurs par an dans les 18 stations desservies, (en principe toutes les 5 minutes). Le tout pour moins de 400 millions d’euros. (Une affaire ma bonne dame). Balaise tout cela, quand on voit qu’en 2014 la ville de Fort de France était classée 19 ème villes la plus endettée du pays. Avec 215 537 000 € de dettes, pour une annuité de 20 741 000 €.

Bon, pour le TCSP, c’est vrai qu’il y a une participation de 87,6 millions d’euro du Feder (Fonds européen de développement régional)

Même si c’est une raison de plus pour continuer à faire de la lèche au fric de l’Europe du capital, mais le reste ? Cetelem ? Rien n’arrête les décideurs, une prolongation vers Schœlcher serait prévue, ainsi que, dans un deuxième temps, une ligne vers Le Robert à l’est, va falloir qu’ils sortent leurs porte-monnaie, les Martiniquais.

Si au moins ça règle les problèmes de transports et si ça crée des emplois ! Puis, y-en a qui sont content, c’est les cyclistes!

Mais ne soyons pas négatif, il y en a qui sont content, ce sont les cyclistes! Oui, parce que la chose, elle n’est toujours pas en service, elle est terminée, les chauffeurs sont formés, mais elle n’est pas en fonction (problèmes politique ?). Alors, les cyclistes, eux, ils s’entrainent, ils roulent, par dizaines sur la voie express, faisant se déclencher les feux rouges clignotants, à tout bout de champs, obligeant ainsi les automobilistes à s’arrêter. Amenant le fait du « Je passe, je ne passe pas ? S’en est, s’en est pas ? » Comme les gens qui sortent du parking de l’aéroport, heureux d’arriver sur l’île paradisiaque et qui à peine sorti s’arrêtent aux feux rouges qui clignotent, s’attendant à voir passer devant leurs yeux écarquillés, les bus customisés, le pas en avant, vers le futur Martiniquais, dont ils ont entendu parler dans l’avion où dans des prospectus et qui étonnés ne voient passer qu’un « échappé, belle », la tête dans le guidon.

Attention, un vélo de course, ça n’a pas toujours d’éclairage, le soir, on ne les voit pas toujours arriver. Si cela continue, il y aura un accident, un de ces Christopher Froome en herbe, va finir sur le capot d’une voiture, tôt ou tard !

TCSP une piste cyclable à 380 millions d’euros, en Martinique on aime le vélo
Noter cet article
TCSP une piste cyclable à 380 millions d’euros, en Martinique on aime le vélo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *